Accueil Société

Affaire Wivinne Marion: une violence hors norme a été déployée contre la victime

Wivinne Marion, 1m56 pour 52 kilos, courait non loin de chez elle, le 1er novembre 2018, lorsqu’elle a été surprise par son agresseur. Celui-ci ne lui a laissé aucune chance de survie, ont constaté les légistes, tant la violence exercée contre elle a été importante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

J’ai pas la position pour contester quoi que ce soit, mais je ne saurais pas vous en dire plus » : Xavier Van Dam (31 ans), accusé de l’assassinat, du viol et de la séquestration de Wivinne Marion (42 ans), ne s’est pas montré plus loquace, ce mardi pour le deuxième jour de son procès devant la cour d’assises de Namur. Qu’importe, la science a, comme l’ont montré les experts toute la journée, tenté de palier à cette « amnésie » à laquelle les psys ne croient pas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 28 septembre 2021, 23:43

    Avez-vous remarqué que, dans les évolutions récentes de nos lois et jurisprudence, ce qui était auparavant considéré comme comme circonstance atténuante a tendance à devenir circonstance aggravante?

  • Posté par Chalet Alain, mardi 28 septembre 2021, 23:39

    Conclusion: si vous voulez tuer quelqu'un faites-le avec une violence normale, ce sera mieux accepté.

  • Posté par Aron Paul, mardi 28 septembre 2021, 22:09

    "Une violence hors norme"? Mais quelle est la norme.? Il eût fallu écrire "inhabituelle" ou "exceptionnelle", non?

  • Posté par LEBEAU PATRICK, mardi 28 septembre 2021, 20:30

    Près de 3 ans pour passer en jugement, pour de toute façon le laisser sortir avant la fin de sa peine car les prisons débordent. Mes sincères condoléances à la famille et aux amis de la victime.

  • Posté par Petit Philippe, mardi 28 septembre 2021, 20:02

    palier à cette « amnésie »... (sic!)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs