Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: l’opposition travailliste est plus divisée que jamais

Au congrès du Labour, Keir Starmer doit prononcer, ce mercredi, son discours de clôture dans une ambiance de tensions et de dissensions qui révèle la fragilité structurelle de la gauche britannique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le congrès des travaillistes, ouvert samedi, prend fin ce mercredi. Il avait pour ambition de ressouder la gauche britannique, encore fragilisée par la défaite des élections locales de mai, mais le parti d’opposition en ressort encore plus affaibli. Keir Starmer s’était aliéné la gauche du Labour avant même le début du rendez-vous avec la publication d’une déclaration-fleuve orientant le parti vers le centre, en mettant en exergue les valeurs entrepreneuriales de la sécurité et de l’opportunisme. Son autorité déjà chancelante a aussi pris un coup durant le week-end lorsque les syndicats se sont opposés à son projet de changer le système de sélection du leader, qu’il a dû imposer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs