Accueil Société

Stéphane Adam, psychologue: «La vision du vieillissement est inégale par rapport aux époques antérieures»

Stéphane Adam, professeur de psychologie et du vieillissement, analyse les raisons de l’âgisme envers les plus de 55 ans, et ses conséquences sur notre image et notre santé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Stéphane Adam, professeur de psychologie et du vieillissement à l’Université de Liège, analyse plusieurs raisons, liées à notre société, sources de l’âgisme envers les plus de 50 ans. Se sentir âgé est très subjectif et dépend de chaque contexte : un ressenti qui a un impact sur notre santé mentale et physique.

L’âgisme touche tous les âges ?

Il y a de l’âgisme chez les jeunes, qu’on traite souvent de fainéants par exemple, mais il est quatre fois plus important envers les personnes âgées. Selon un baromètre réalisé au niveau européen, la population la plus discriminée actuellement en Europe, quantitativement, ce sont les personnes plus âgées, c’est-à-dire les plus de 50 ans. Il y a deux fois moins de ressenti de discrimination chez les plus jeunes de moins de 30 ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs