Accueil Société

PLF, vaccination…: du changement pour les voyages à l’étranger

Le PLF ne sera plus disponible qu’en version électronique.

Temps de lecture: 3 min

L’arrêté ministériel reprenant les mesures sanitaires décidées par le comité de concertation du 17 septembre dernier vient d’être publié au Moniteur belge, annonce mardi la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. On y apprend notamment que le Passenger Locator Form (PLF) ne sera plus disponible qu’en version électronique à partir du 1er octobre.

« Le Comité de concertation a décidé de proposer le Formulaire de localisation des passagers uniquement sur support électronique à partir du 1er octobre et de supprimer la possibilité de remplir et d’envoyer ce PLF sur papier, certes avec la possibilité d’imprimer ensuite le code QR reçu », peut-on ainsi lire dans l’arrêté.

Un certain nombre de mesures d’encadrement seront toutefois prévues, dont l’assistance aux passagers par le transporteur pour remplir le PLF électronique et/ou imprimer le code QR, ainsi qu’une période de transition de 14 jours, ajoute le texte.

« Cela retardait tout le testing et le tracing »

Le PLF peut être rempli en ligne avant le départ, ce qui donne la possibilité aux voyageurs âgés de se faire aider par des proches, note le cabinet du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Le cabinet avance différentes raisons pour l’abandon du PLF en format papier. Avec la version papier à renvoyer, tout prenait ainsi plus de temps : reçu du document, puis envoi du code éventuel pour que le voyageur subisse un test. « Cela retardait tout le testing et le tracing », ce qui comporte des risques sanitaires en particulier quand il est question de voyageurs revenant de zone rouge, note la porte-parole du ministre. Par ailleurs, les versions papier étaient souvent incomplètes ou illisibles, justifie-t-elle encore.

Autre élément de l’arrêté ministériel : les voyageurs qui n’ont pas la nationalité d’un pays de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, et qui ont leur résidence principale dans un pays tiers ne figurant pas sur la liste de pays sûrs, ne peuvent effectuer un voyage non essentiel à destination de la Belgique que s’ils sont en possession d’un certificat de vaccination.

Un enfant non-vacciné peut voyager en étant accompagné d’un vacciné

Il est en outre désormais explicitement prévu que les personnes jusqu’à l’âge de 17 ans accomplis, non-vaccinés, peuvent voyager avec un accompagnateur qui est lui en possession d’un certificat de vaccination. Dès l’âge de 12 ans, ces mineurs doivent toutefois être en possession d’un certificat de test ou de rétablissement. Cette mesure entrera en vigueur au moment de la publication au Moniteur belge, précise l’arrêté.

Pour le reste, le texte confirme ce qui avait été annoncé en matière de port du masque, de discothèques, de grands événements ou encore d’aération obligatoire, avec une période transitoire « d’au moins trois mois ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko