Accueil Opinions Éditos

Allô, allô! Qui pour encadrer le prix du gaz, le nouveau grand perturbateur?

Impuissantes sur les causes de cette hausse de prix gouvernée par des marchés et des acteurs mondialisés, les autorités publiques peuvent par contre en amortir l’impact sur les plus fragiles.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Folle flambée : c’est le terme utilisé pour caractériser la hausse rapide du prix du gaz flirtant ce mardi avec les 85 euros le MWh, à comparer avec 50 euros début septembre, soit une hausse de 70 % dont personne ne prédit qu’elle va s’arrêter là, même si elle est redescendue à 60 % à la clôture des marchés. En cause, une tempête qu’un de nos interlocuteurs qualifie de « parfaite » car nourrie par des vents venus de tous les recoins du monde.

Si la planète a désormais les yeux rivés sur cette nouvelle courbe qui s’impose alors que celle du covid n’a pas encore disparu, c’est parce qu’il s’agit d’un véritable « game changer ». Soit un élément qui modifie de façon significative la façon habituelle de penser ou d’agir. En français, on parle de « bouleverseur », de « perturbateur » ou même de « chanvirement », contraction de « changement » et « chavirement ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par GERDAY Michel, jeudi 30 septembre 2021, 8:50

    Les taxes sur l'énergie sont nécessaires en ce sens qu'elles permettent de faire diminuer leur consommation, on pense aux Etats-Unis ou aux pays du Moyen-Orient ou les voitures consomment plus qu'ailleurs dans le monde à cause du faible niveau des taxes. Il y a la fois les accises, taxe fixe et la TVA, taxe variable. Le problème est la TVA à 21% qui amplifie la volatilité des prix de l'énergie, tant à la hausse qu'à la baisse. Il faudrait plutôt une TVA à ou proche de zéro % et des accises ajustées à la hausse mais qui resteraient stables dans le temps.

  • Posté par Ortega Juan, mercredi 29 septembre 2021, 19:58

    Merci les écolos tout est parfait a force de nous imposé vos conneries vertes ont se retrouve avec des factures énergétique pas possibles c'est vrais que vous les politiques vous n'avez pas les mêmes problèmes que la population vous êtes ministre c'est plus facile vous nous avez bien eux merci nous ne vous oublierons pas au prochaines élections

  • Posté par Ortega Juan, mercredi 29 septembre 2021, 19:53

    Merci les écolos tout est parfait a force de nous imposé vos conneries vertes ont se retrouve avec des factures énergétique pas possibles c'est vrais que vous les politiques vous n'avez pas les mêmes problèmes que la population vous êtes ministre c'est plus facile vous nous avez bien eux merci nous ne vous oublierons pas au prochaines élections

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 29 septembre 2021, 17:16

    La solution est de construire de nouvelles centrales nucléaires. Cela fera baisser les prix de l'électricité et du gaz. Et cela réduira nos émissions de CO2. Mais nos talibans verts pourront-ils réfléchir de façon logique et non dogmatique?

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 29 septembre 2021, 15:30

    Tien! ... mais je croyais qu'il y aurait un maintien des prix suite à ce fameux "mécanisme du cliquet" qui devrait réduire proportionnellement la taxation des hydrocarbures ? Soit je n'y avais RIEN compris ... où c'était (encore) un mensonge des politiciens précédents ??

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs