Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche sur l’enseignement en FWB: lettre ouverte aux présidents de partis francophones

Les 274 signataires de cette lettre ouverte à Georges-Louis Bouchez (président du MR), Paul Magnette (président du PS) et Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet (coprésidents d’Ecolo) veulent rappeler que la réforme de l’enseignement obligatoire ne pourra se faire sans mettre les moyens nécessaires à la réforme de la formation initiale des enseignants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 14 min

Madame, Messieurs,

Vous n’êtes pas sans savoir que notre système scolaire francophone est un des plus inégalitaires de l’OCDE : il peine à faire acquérir les savoirs de base par les enfants des familles pauvres, qu’ils soient belges ou d’origine étrangère.

Cette réalité désastreuse que plus personne ne nie aujourd’hui (1) est non seulement d’une grande injustice sociale ; elle est aussi, pragmatiquement, un gâchis pour notre société en ce qu’elle mine la cohésion sociale et les capacités de ces jeunes à accéder au marché de l’emploi et à s’adapter à la transformation toujours plus rapide des compétences professionnelles attendues.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , samedi 2 octobre 2021, 22:05

    Tout le monde doit réussir… la Ministre demande d’être très compréhensif lors des corrections ! On appelle cela : nivellement par le bas

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 30 septembre 2021, 14:32

    Je ne suis pas certain que les Belges francophones aient besoin d'un enseignement si performant: leur culte de la migration et du sans-papiérisme leur assure une arrivée constante de migrants hautement qualifiés venus augmenter la diversité, leur payer un revenu universel et leur pension largement méritée. Quand on appartient à l'Élite des peuples, on ne s'abaisse pas à ce productivisme guidé par la performance et la concurrence, initiateurs de retour vers les heures les plus sombres de l'histoire où s'est réveillée la bête immonde qui sommeillait.

  • Posté par Moniot Hervé, jeudi 30 septembre 2021, 12:00

    On dirait que tous les signataires n’ont aucune idée de la situation budgétaire et de l’endettement de la FWB. Trouver de l’argent? Lutter contre l’évasion fiscale ? Je voudrais bien voir la tête de Frédéric Daerden qui vient d’expliquer que la rapidité de l’endettement de la FWB ( qui n’a aucun pouvoir fiscal) est intenable à l’horizon 2024 et qu’il faudra se résoudre à se tourner vers la Région (elle-même fauchée…)

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 30 septembre 2021, 1:49

    CURIEUSEMENT OU NORMALEMENT, dans la liste des signataires enseignants, ne figurent que peu d'enseignants universitaires en dehors de la Faculté des Sciences de l'éducation!

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 30 septembre 2021, 1:29

    Quand je demande aux élèves du général du secondaire supérieur s'ils vont choisir l'enseignement, peu répondent par l'affirmative! Et pourquoi? Pour le salaire? Certes pas, beaucoup de professions paient moins bien! ALORS? Parce qu'on ne veut pas être traités comme on traite les profs!!!

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs