Accueil Monde France

France: la «Zemmourisation» en marche

De la gauche à l’extrême droite, tous les partis sont obsédés par Eric Zemmour, le polémiste qui n’est pourtant pas encore officiellement candidat à l’élection présidentielle. Même Emmanuel Macron vient de tomber dans le piège.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Il n’est même pas encore officiellement candidat. Mais la sinistre « Zemmourisation » du débat politique n’a pas attendu que le polémiste plusieurs fois condamné obtienne ses 500 parrainages. Emmanuel Macron lui-même, qui refusait jusqu’alors de tomber dans le piège, vient de céder. Lors d’une visite à la Bibliothèque nationale de France, mercredi, le président a répondu à l’homme qui grimpe jusqu’à 13 % des intentions de vote dans un dernier sondage. « Notre identité ne s’est jamais bâtie sur le rétrécissement », a lancé le président dans une référence implicite à celui qui s’est invité dans la campagne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par BINET PHILIPPE, jeudi 30 septembre 2021, 22:32

    A nouveau cette journaliste s'arroge le droit de juger de façon péremptoire de l'option politique, claire, historiée et structurée pourtant, d'Eric Zemmour et surtout de ceux qui sans partager nécessairement toutes ses vues, sont acquis à l'idée que l'islam politique est à la mesure de ce que le nazisme d'Adolphe Hitler a fait aux populations qui ont dû subir un totalitarisme absolu. Chère madame, avant de lancer vos anathèmes stupides et décalés, posez vous simplement la question : y a t-il un seul état dans lequel la religion majoritaire est l'islam où vous aimeriez vivre, vous et éventuellement vos filles ? A défaut, changez votre analyse. A la fin, il n'y aura plus que vous pour lire les bêtises que vous écrivez.

  • Posté par Lete Catherine , jeudi 30 septembre 2021, 10:18

    A nouveau beaucoup de bruit autour de rien! Laissons le polémiste polémiquer : c'est ce qu'il fait le mieux et c'est même probablement la seule chose qu'il sache faire. Mais il semblerait qu'en France, dès que les sondages atteignent 13%, on commence à paniquer (çà doit être le chiffre 13 :) C'était le cas avec Coluche il y a quelques années; et lui, il a eu l'intelligence de se retirer. Pas sûr de l'intelligence du polémiste, mais on peut faire confiance à nos amis Français: quand il s'agira de voter, reprendront leurs esprits.

  • Posté par Bresart Jeanpol , jeudi 30 septembre 2021, 9:16

    « La France droit dans le mur » est le genre d’expression qu’affectionne la gent journaliste. Une vague image issue du sport cycliste. Du neuneu.

  • Posté par Suys Emmanuel, jeudi 30 septembre 2021, 2:31

    La France tombe bien plus rapidement dans le caniveau que je ne le pensais. Pareil pour beaucoup de commentaires ici...

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 30 septembre 2021, 6:42

    Tout à fait d'accord avec vous. Et ce pour vos deux phrases...

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs