Accueil Belgique Politique

Les élus des communes inondées sont au bord de la crise de nerfs

Le salon Municipalia se tient à Marche-en Famenne. Les inondations sont dans toutes les têtes. Le président de l’Union des villes et communes a rencontré les bourgmestres : « Ils sont en train de craquer », dit-il.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Ces jeudi et vendredi, le Wex de Marche-en-Famenne abritera la seizième édition du salon des mandataires rebaptisé Municipalia. Le quinzième rendez-vous consacré aux pouvoirs locaux wallons avait eu lieu en février 2020, quelques jours avant le début de la crise sanitaire. Un an et demi plus tard, élus locaux et fonctionnaires, administrations et entreprises vont se retrouver dans des allées bondées où s’aligneront quelque 400 exposants.

Dans quel état d’esprit ? Le covid puis les inondations qui ont concerné 209 des 262 communes wallonnes ont gonflé le désarroi de nombreux pouvoirs locaux en proie déjà à d’importantes difficultés financières liées notamment à la question des pensions des agents. Présentes dans tous les esprits, les crues catastrophiques de juillet seront au cœur des échanges.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bertrand Luc, samedi 2 octobre 2021, 13:11

    fusion de communes !Mais ou va-t-on planquer les Camarades?

  • Posté par D. Frederic, samedi 2 octobre 2021, 13:08

    Ils ont choisi de faire de la politique, ils sont élus et payés pour faire un job. Qu'ils arrêtent de chouiner et se sortent (un peu) les doigts.

  • Posté par philippe kupper, vendredi 1 octobre 2021, 19:09

    "Le stand du service public de Wallonie (SPW) a réservé un espace à tous ceux qui s’interrogent sur les aides régionales, les travaux à venir ou plus largement la reconstruction des zones sinistrées. " le SPW devrait surtout revoir son CEB et revoir son cours de math : notamment sur la notion des robinets : cela leurs apprendra peut-être un jour à gérer les barrages intelligement et éviter des innondations !

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , vendredi 1 octobre 2021, 9:52

    Encore une couche en plus ? Encore des gens à placer ?

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 30 septembre 2021, 22:07

    Cela a déjà été dit par bien d'autres que moi : les bourgmestres ne sont pas des gestionnaires de crises, ni même nécessairement des gestionnaires "tout court". Etre visible à tous les niveaux, tout le temps pour se montrer et créer des liens interpersonnels avec son électorat, ça devient tout de suite + compliqué quand c'est pour exercer de vraies et lourdes responsabilités, qui plus est sur une longue période. Ce n'est pas par la voie des urnes qu'on peut désigner des personnes qui correspondent à ce profil. Quant à réguler les réseaux sociaux c'est bien sûr voilà LA solution : "je ne veux voir qu'une tête !!"

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs