Accueil

La Belgique, premier pays à financer des avortements pour les femmes Polonaises

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dix mille euros de subsides. Au-delà des montants, c’est un signal de solidarité qu’ont voulu donner Frank Vandenbroucke, ministre de la Santé, et Sarah Schlitz, secrétaire d’État à l’Égalité des genres, aux femmes polonaises qui n’ont pas la possibilité d’interrompre leur grossesse. La Pologne a récemment supprimé presque toute possibilité d’IVG, sauf en cas de déficience fœtale grave et irréversible ou maladie incurable.

La Belgique a ainsi décidé de soutenir Abortion Support Network, une initiative de six organisations venant en aide financièrement et logistiquement aux femmes enceintes en Pologne qui souhaitent accéder à une IVG dans un autre pays européen. Elles auront la possibilité d’avorter dans différents pays européens : la Belgique mais aussi les Pays-Bas, l’Allemagne ou le Royaume-Uni mais uniquement et strictement sous les conditions prévues par la loi belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs