Accueil

Faire taire la polémique concernant les Banyamulenge

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La polémique concernant les origines des Banyamulenge ne faiblit pas, pas plus que les menaces pesant sur cette communauté qui vit dans les montagnes du Sud-Kivu. Cette semaine encore, 71 Banyamulenge ont déposé plainte auprès du Procureur de la République à Kinshasa, dénonçant les assassinats, les viols, les vols de bétail, les incendies de leurs maisons dont ils sont victimes depuis 2018.

Ces pasteurs tutsis d’origine rwandaise affirment être arrivés dans les hauts plateaux du Sud-Kivu au 19è siècle, à la suite d’un litige avec le roi du Rwanda, et ils répètent que lors de l’indépendance du Congo, ils étaient déjà présents sur le sol congolais et peuvent donc se présenter comme des Congolais d’origine. Du côté congolais cependant, leur nationalité est régulièrement niée et des groupes armés locaux, les Mai Mai se croient autorisés à attaquer des Banyamulenge présentés comme une « cinquième colonne » du Rwanda.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs