Accueil Belgique

Programme: la Vivaldi tient-elle ses engagements?

Requise par l’urgence et la gestion de la crise covid, la Vivaldi tend à réaliser graduellement son programme de gouvernement. Où en est-on après un an aux affaires ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La Vivaldi avance masquée, et ce n’est pas un mauvais jeu de mots pandémique. Que sait-on d’elle après un an aux affaires ? Pas grand-chose. Aussitôt requise par l’urgence, la coalition par défaut – tous l’admettent au fond, il fut surtout question de contourner la N-VA – a débuté dans le désordre et poussivement dans la gestion de la crise covid, avant de se reprendre et d’« assurer » – sans jugement au fond, chacun a son opinion – globalement en termes de santé publique comme d’accompagnement social. Alexander De Croo, Frank Vandenbroucke, Pierre-Yves Dermagne, David Clarinval, entre autres, ont opéré en première ligne, au milieu d’un Etat fédéral compliqué et déséquilibré entre nord et sud. Les controverses n’ont pas manqué, les conclusions plus ou moins unanimes au bout des multiples comités de concertation non plus. On avance. Voilà pour l’exceptionnalité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs