Accueil Belgique

L’opposition radicale: les partis flamands de la Vivaldi résisteront-ils?

Avec la crise du covid, N-VA et même Vlaams Belang ont mis leurs critiques en sourdine, priorité sanitaire oblige. Mais les temps ne sont pas loin de changer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En Belgique, où à peu près tout le monde est aux affaires (additionnez les étages fédéral et fédérés), il n’y en a pas moins une opposition fédérale, radicale pour l’essentiel, et comprenant les deux premiers partis au nord, pas moins : N-VA et Vlaams Belang, ajoutez PTB-PVDA, CDH et Défi. Intenable ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs