Accueil Belgique

Mi-mandat: le gouvernement n’a-t-il déjà plus le temps?

Après un an seulement d’existence, le gouvernement De Croo en est déjà (presque) à la moitié de la législature, en raison de la longue formation de la Vivaldi (16 mois). Et ce, sans avoir pu adopter ses réformes prioritaires en raison de la crise sanitaire.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Il est de tradition de considérer qu’un gouvernement doit engranger ses principales réformes durant la première moitié de la législature, sous peine de ne pas y arriver. Parce que la proximité du scrutin rend les politiques plus frileux à l’idée d’indisposer les électeurs, sachant que les réformes importantes font toujours des mécontents, du moins mettent du temps à être digérées. Or, après un an seulement d’existence, le gouvernement De Croo en est déjà (presque) à la moitié de la législature, en raison de la longue formation de la Vivaldi (16 mois). Et ce, sans avoir pu adopter ses réformes prioritaires (pensions, marché du travail, énergie…), pris qu’il était par la gestion de la crise sanitaire.

Alors, faut-il en déduire que l’équipe De Croo est « un gouvernement qui n’a déjà plus le temps » ? Pas forcément, même si le temps presse.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs