Accueil Monde Union européenne

L’Europe accuse: Loukachenko, trafiquant de migrants

La dictature au pouvoir à Minsk poursuit son attaque « hybride » : pousser des migrants vers l’UE, aux frontières de la Lituanie, Lettonie et Pologne. En représailles, la Commission européenne veut couper les visas des officiels biélorusses. Mais elle s’inquiète aussi de la réaction musclée de la Pologne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Cinq morts, en quelques jours. C’est, à ce stade, le bilan humain déploré à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Des migrants sont « pris au piège », expose la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par collin liliane, jeudi 30 septembre 2021, 9:58

    La Pologne a raison de bloquer ou de renvoyer les migrants. Un exemple à suivre.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs