Accueil Culture Livres

Joëlle Sambi, une abeille en colère

Poétesse, slameuse, lesbienne, militante féministe et antiraciste, elle a transformé sa vie, passée entre Bruxelles et Kinshasa, en une prose de combat. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Joëlle Sambi fait partie de cette nouvelle génération de poétesses slameuses, que l’on découvre depuis quelques années, dans les pas de Lisette Lombé. Congolaise installée à Bruxelles, elle écrit depuis l’âge de douze ans, et publie depuis une petite vingtaine d’années. Romans, nouvelles, poésies… en attendant la réalisation d’un film, et cela alors qu’elle multiplie les performances de slam : voilà une artiste gourmande, pluridisciplinaire, dont les nombreuses cordes à l’arc servent un même désir de décliner le thème de l’identité.

La sienne, qui puise à deux sources (Bruxelles et Kinshasa), est intimement liée à son parcours de vie. « Tanguer comme je le fais entre les deux, le cul entre deux chaises, cela crée un inconfort… dont je m’accommode. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs