Accueil Monde France

Recherché depuis 35 ans, le tueur en série surnommé «le Grêlé» s’est donné la mort

Entre 1986 et 1994, le suspect a tué quatre personnes dont une fillette de 11 ans, et en a violé six autres. Avant de se suicider, le gendarme de 59 ans a laissé une lettre dans laquelle il fait des aveux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le suicide de François V., un gendarme français de 59 ans, vient probablement de permettre de résoudre un dossier criminel non-résolu vieux de 35 ans. Ce cold case, comme on les appelle dans le milieu policier, concerne la traque d’un tueur et violeur en série surnommé le « Grêlé » car la peau de son visage est particulièrement abîmée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 1 octobre 2021, 11:59

    Pourquoi son nom n'est-il pas mentionné ? Quelle précaution prend-t-on avec ce véritable criminel que l'on ne doit pas prendre avec d'autres personnes, coupables de rien, comme ce jeune homme embastillé par l'Office des Etrangers pour avoir raté l'examen que des policiers se sont cru autorisés à lui faire passer ?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs