Accueil Société

Un étudiant congolais placé en centre fermé: l’UCLouvain marque son incompréhension et demande des comptes

L’université exige des clarifications sur les motivations de son refus d’entrée sur le territoire. Le 18 septembre, il avait été soumis à un interrogatoire par des membres de la police aéroportuaire qui l’avaient jugé inapte à répondre à des « questions de bases » sur certains sujets académiques.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Nous rapportions ce mercredi le cas de Junior Masudi Wasso, 20 ans, cet étudiant congolais interpellé à l’aéroport de Zaventem puis placé depuis le 18 septembre au centre fermé Caricole après avoir passé un interrogatoire dirigé par la police aéronautique belge, puis s’être vu refuser l’accès sur le territoire par l’Office des Etrangers. Alors que celui-ci était en possession d’un visa valide, d’un passeport en règle et d’une autorisation de l’UCLouvain pour s’inscrire dans la filière Sciences Économiques pour l’année en cours, les policiers l’ayant interrogé ont jugé que celui-ci n’avait pas été capable de faire la démonstration de connaissances académiques de base.

Peu loquace sur le sujet jusqu’ici, l’université où il était supposé s’inscrire a tenu à préciser sa position ce jeudi au travers d’une communication sur Twitter. « Mr Masudi Wasso a été autorisé à s’inscrire à l’#UCLouvain. Sur la base des informations dont elle dispose, l’université ne comprend pas que l’accès au territoire lui soit refusé. Elle demande une clarification des raisons de ce refus et attend son nouvel étudiant, » a-t-elle fait officiellement savoir.

Par téléphone, Marthe Nyssens, prorectrice en charge des droits humains au sein de l’université, détaille cette position. « Ce qu’il s’est passé, c’est que nous avons admis à l’inscription ce potentiel étudiant. Cette admission s’est faite sur base de l’analyse sérieuse. On ne comprend pas les raisons du refus de l’entrée sur le territoire de notre étudiant, » dit-elle, faisant état d’une situation visiblement inédite, du moins au cours des dernières années. « Les analyses que nous menons sont rigoureuses. Il faut d’abord satisfaire à une série de prérequis légaux, dont une équivalence de diplôme. Et puis est analysé le profil de l’étudiant pour savoir s’il a les aptitudes nécessaires. De nombreux dossiers sont refusés. Donc, sur cette base-là, cet étudiant était admis de plein droit. »

La prorectrice ajoute : « Nous avons été en contact durant plusieurs jours tant avec le cabinet du secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, ainsi qu’avec la ministre de l’Enseignement supérieur. Et sur base des informations que l’on a, on reste dans l’incompréhension. » En conséquence, l’UCLouvain a toutefois déjà pris une première décision : prolonger la période d’inscription de l’étudiant, qui expirait normalement au 1er octobre, jusqu’au 1er novembre, en espérant que le dossier connaisse une issue favorable.

Tentative d’expulsion

Contacté par téléphone ce jeudi après-midi, Junior Masudi Wasso expliquait être dans un état mental particulièrement mauvais. Il dit avoir été amené ce jeudi matin à l’aéroport en vue d’une expulsion, visiblement reportée – deux jours plus tôt, il avait déjà refusé de se soumettre à un test covid, nécessaire pour prendre l’avion. « Sur place, une dame m’a dit : ‘Tu ne veux pas rentrer ?’. J’ai dit que non. Ils m’ont ramené ici » témoigne-t-il, écœuré par la situation. « Quel accueil de la Belgique, je ne m’y attendais pas… Pourtant la Belgique et la République Démocratique du Congo ont une très bonne relation. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Debersaques Bart, vendredi 1 octobre 2021, 20:51

    On peut pas exclure que la Belgique est devenue une République Bananière. Aussi récemment on a revue a la baise les compétences requis pour devenir policier.

  • Posté par STEINER Jean-Paul, jeudi 30 septembre 2021, 18:43

    depuis quand la police est-elle capable de déterminer le niveau académique d'un étudiant ? l'ont-ils fait passer un examen ?

  • Posté par Bruyère Henri, jeudi 30 septembre 2021, 19:17

    C'est l'hopital qui se fout de la charité ! Que la police balaie devant sa porte.

  • Posté par collin liliane, jeudi 30 septembre 2021, 18:21

    Pourra-t-on un jour connaître enfin le nombre d'étudiants africains dont la Belgique a financé les études afin qu'ils améliorent la qualité de vie dans leur pays et, qui leurs études terminées, n'ont rien eu de plus pressé que de s'installer ici?

  • Posté par collin liliane, vendredi 1 octobre 2021, 11:05

    @ Moriaux Raymond Extrait de l'article mentionné: "La formation des étudiants français en Belgique coûte cher et, sitôt diplômés, ils repartent". Pourquoi serait-il tabou de demander si les étudiants non-Européens en font autant ou s'ils profitent de l'occasion pour s'installer ici?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko