Accueil Culture Livres

Disparition: Francis Dannemark, l’élégant et discret funambule

L’écrivain belge est décédé ce jeudi 30 septembre, à 66 ans. Il laisse une ample œuvre romanesque et poétique, où se côtoient les sourires tristes et les mots doux.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Cela faisait six mois que Francis Dannemark luttait contre le cancer. Ce jeudi matin, il a rendu les armes à la clinique d’Ottignies, entouré de ses trois fils. « Ses derniers moments furent pénibles », avoue Véronique Biefnot, sa collègue écrivaine et amie, avec qui il a écrit plusieurs romans à quatre mains.

Son dernier roman, La misère se porte bien, paru en décembre 2020, il fallait le commander chez lui. Francis Dannemark avait court-circuité un système dans lequel il se sentait encarcané. Il n’était pas vraiment heureux de son destin littéraire, d’un certain isolement dans lequel le milieu littéraire l’avait coincé. C’est qu’on l’avait quelque peu oublié, semble-t-il. Il avait bien décroché des prix, comme celui du parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles, le Maurice Carême, le prix Bernheim du roman décerné par l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, mais le milieu et les institutions le boudaient un peu, il en était marri.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Restons Optimistes , dimanche 3 octobre 2021, 11:59

    C'est qui?

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs