Accueil Opinions

Annette Wieviorka: «Une figure clé de la Seconde Guerre fut complètement absente au procès: la victime»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

L’historienne française Annette Wieviorka est spécialisée dans l’étude de la Shoah et l’histoire des Juifs au XXe siècle. Pour elle, le procès de Nuremberg a rempli le rôle qui lui avait été attribué. Son point faible fut peut-être d’exonérer trop vite le peuple allemand, les petits et les moyens criminels.

Le 1er octobre 1946 se terminait le procès de Nuremberg. 75 ans plus tard, quel regard porte l’historien sur l’événement ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs