Accueil Sports Sports moteurs Rallye

L’après-Ogier sera nordique

Les as du WRC s’apprêtent à dévaler le toboggan finlandais à plus de 200 km/h. Sur un terrain où les locaux ont décroché 45 victoires en 69 éditions, la jeune star de l’écurie Toyota, qui fête ses 21 printemps ce vendredi, pourrait décrocher la 3e victoire de sa carrière dès dimanche.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est le rallye des superlatifs. Logique pour une légende. La course la plus rapide, le tracé le plus spécifique, la compétition la plus prestigieuse. S’imposer au rallye de Finlande, c’est gagner sa place au panthéon de la discipline. Un droit que se sont souvent réservé les gens du cru parfois dérangés par l’un ou l’autre Suédois impétueux.

Carlos Sainz (le père du pilote de F1) a ouvert la brèche latine du palmarès en 1990 avant que Didier Auriol ne l’imite deux ans plus tard. Mais c’est surtout Sébastien Loeb (trois victoires) puis Sébastien Ogier (1 triomphe) qui ont imposé la langue de Molière au pays des bûcherons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs