Accueil Culture Musiques

Affranchie de son père, la chanteuse Britney Spears touche au but

Après des mois de procédures et de rebondissements, un tribunal de Los Angeles a décidé de suspendre Jamie Spears de son rôle de tuteur avec effet immédiat. Une nouvelle audience programmée le 12 novembre prochain devrait se conclure par une levée définitive de cette mesure conservatoire.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Libérée, et presque délivrée. Britney Spears n’a pas encore recouvré toute sa liberté, treize ans après une mise sous tutelle provoquée par une santé mentale vacillante et des abus de drogue, mais l’essentiel est déjà acquis : l’ombre étouffante de son père Jamie, 62 ans, est levée, par décision de la justice californienne. Celui qui, depuis 2008, gérait intégralement les finances de sa fille – une fortune estimée à 60 millions de dollars (51,2 millions d’euros) – et, jusqu’en 2019, les plus intimes recoins de sa vie privée, a été contraint de renoncer à ses prérogatives par la juge Brenda Penny, de Los Angeles. Pour cette dernière, une telle décision s’imposait, à en juger par « l’environnement toxique » de cette tutelle, et « dans le meilleur intérêt de Britney Spears ». Cette gestion sera confiée à un comptable professionnel et assermenté, John Zabel, choisi par la chanteuse de 39 ans et son avocat Mathew Rosengart.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs