Accueil Société

Coronavirus: le nombre de décès en hausse

La moyenne du nombre de décès augmente, mais les hospitalisations diminuent.

Temps de lecture: 2 min

La moyenne journalière du nombre de personnes décédées du Covid-19 est en hausse, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour vendredi matin.

Entre le 21 et le 27 septembre, 8,6 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, en hausse de 40% par rapport à la période de sept jours précédente. Le bilan s’élève désormais à 25.602 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Entre le 21 et le 27 septembre, 1.890 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en recul de 8% par rapport à la semaine précédente.

Le taux de reproduction du virus reste aux alentours de 1 (1,02). Lorsqu’il est inférieur ou supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir ou accélérer. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 1,2 million de cas d’infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Près de 46.700 tests en moyenne ont été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 4,5%.

Entre le 24 et le 30 septembre, il y a eu en moyenne 54,3 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une diminution de 2% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 713 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 212 patients traités en soins intensifs.

L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 240,1 sur 14 jours.

Enfin, 86% des adultes en Belgique ont au moins reçu une dose de vaccin.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Ask Just, vendredi 1 octobre 2021, 13:40

    Pour ceux qui veulent voir plus loin que le bout du baton, il est intéressant de lire certains récents articles de prospective. En voici un bon résumé ce jour dans Science (https://www.science.org/content/article/will-pandemic-fade-ordinary-disease-flu-world-watching-denmark-clues?utm_campaign=news_daily_2021-09-30&et_rid=572951206&et_cid=3940584). En voici quelques extraits traduits. "Dans le cas du SRAS-CoV-2, il est déjà clair que l'immunité contre l'infection s'affaiblit, dit M. Antia. Par conséquent, il pourrait suivre la trajectoire des quatre coronavirus endémiques - qui causent tous le rhume - dans laquelle la protection contre l'infection s'érode avec le temps, mais pas la protection contre la maladie grave. Cela conduit à un schéma de première infection dans la petite enfance, suivie d'infections légères récurrentes - comme un rhume - plus tard dans la vie. Les perspectives sont différentes si l'immunité contre le COVID-19 grave diminue également. Dans ce cas, paradoxalement, il pourrait être préférable que le virus continue à infecter fréquemment les gens, affirment Antia et Elizabeth Halloran de l'Université de Washington, à Seattle, dans un article publié la semaine dernière dans Immunity. Lorsque le virus circule en abondance, les personnes vulnérables à l'infection, mais pas encore atteintes d'une maladie grave, sont plus susceptibles d'être infectées et de voir leur immunité renforcée ; lorsque la transmission est faible, la population redevient lentement vulnérable. Éviter l'infection à tout prix n'est peut-être pas la meilleure stratégie pour les personnes vaccinées, selon M. Simonsen : "J'ai juste ce sentiment instinctif pour moi-même que ce n'est peut-être pas si mal si je rencontre ce virus naturellement maintenant que mon système immunitaire est fort." En d'autres termes, sur base des CONNAISSANCES ACTUELLES (et non des supputations de Pfizer), il faut VACCINER LES PERSONNES A RISQUE JUSQU'A PRES de 100% et NE PAS VACCINER LES ENFANTS (voir aussi un excellent résumé sur le sujet dans un journal de référence par des spécialistes d'un des meilleurs centres de vaccinologie du monde: https://www.bmj.com/content/373/bmj.n1197). Les choses peuvent evoluer mais en l'état actuel des connaissances, ce sont les deux seules choses qu'on devrait faire en bonne intelligence, mais qu'on ne fera pas par manque de courage politique. Les vaccins sont la voie de sortie, mais les habituels thuriféraires de la vaccination à outrance et de spass sanitaires crétins seraient bien capables de compliquer la sortie de crise en voulant plaire aux politiques (dont se fiche éperdument le virus, soyons clairs)

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 1 octobre 2021, 19:26

    « Ask J » ; « Just Ask » ou ... just "ask" !? : >>> espèce d’ectoplasme dé-genré (Meur ou Mme ?) qui étale - sous ANONYMAT - son ultracrépidarianisme en mettant bout à bout des "copier-coller" dont il ne possède aucune connaissance. But présumé ? >>> Se prendre pour un gourou; essayer de "se rendre intéressant" en prétendant "faire des REVELATIONS " ... qui seront à leur tour relayée par d'autres obscurantistes; etc, etc . Bref : une sorte de Gloubi-boulga sans intérêt scientifique.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 1 octobre 2021, 17:46

    Quelques petites remarques aux extraits choisis par Mr Just. L'article qu'il cite ( de Science) commence son analyse avec le cas du Danemark comme exemple de pays s'essayant à une transition dans la gestion du covid. S'il peut se le permettre c'est non seulement gràce à un taux de vaccination de la population élevé mais aussi après une periode de 6 mois avec le pass ! Détail qui est très souvent omis, bref le pass serait crétin ici, et vertueux là-bas ( https://plus.lesoir.be/394059/article/2021-09-10/le-danemark-en-fini-avec-le-coronavirus-le-masque-et-le-pass-sanitaire-ne-sont). Notons que le Danemark n'exclut pas le retour des mesures strictes si la tendance de l'épidémie redevenait mauvaise. Notons aussi: <Le Danemark a commencé à administrer des rappels aux groupes vulnérables en septembre et a déclaré qu'il prévoyait de donner à l'ensemble de la population une troisième dose à terme>. Voila pour le tout vaccin. Et précise l'article: <Les pays avec une couverture plus faible devront accepter un niveau de restrictions plus élevé pendant la phase de transition pour maintenir le virus à distance, a déclaré Farrar>. A noter que le fameux bon sens anglais est y aussi épinglé: < Farrar a vu cela se produire en Angleterre, qui a célébré le « Jour de la liberté » le 19 juillet, alors que seulement environ la moitié de la population était complètement vaccinée. Les cas ont commencé à augmenter au début du mois d'août, à bien plus de 30 000 par jour maintenant; les décès ont augmenté à une moyenne d'environ 150 par jour. Le maintien de certaines mesures de santé publique telles que le port de masques aurait contribué à réduire le fardeau de la maladie, a déclaré Farrar,>. Dans les perpectives analysées Mr Just omet, volontairement ?, l'analogie qui est faite avec la grippe: < a grippe est une analogie plus sombre. Elle aussi provoque des infections tout au long de la vie, mais les réinfections sont souvent plus sévères que celles causées par les quatre coronavirus endémiques car le virus évolue plus rapidement et échappe à l'immunité de l'hôte. Et Trevor Bedford du Fred Hutchinson Cancer Research Center note que jusqu'à présent, le SRAS-CoV-2 a évolué environ cinq fois plus vite que le H3N2, l'un des trois types de grippe circulant chez l'homme. Ce taux est susceptible de ralentir avec le temps pour atteindre quelque chose de comparable à la grippe, dit Bedford. Mais étant donné la transmissibilité élevée du SRAS-CoV-2 et la faible utilisation du vaccin aux États-Unis, il pense qu'il pourrait bien infecter un tiers de la population américaine chaque année, provoquant 50 000 à 100 000 décès, après la réouverture complète de la société.> A noter encore <Les modèles n'incluaient pas non plus de caractère générique clé : l'émergence de nouvelles variantes désagréables du virus.>. Quant aux affirmations en majuscules concernant la vaccination des personnes à risques et des enfants, elles n'apparaissent nulle part dans cet article de sciences, elles encore des interprétations de Mr Just!.

  • Posté par MAX HENRI, vendredi 1 octobre 2021, 12:26

    Tous des non vax? J'ai beau chercher, je ne vois aucune info à ce sujet.. bref

  • Posté par seghers emmanuel, vendredi 1 octobre 2021, 10:55

    @ P. Rambeaux Je suis d'accord avec vos points et voudrais rajouter ceci. Les analyses décès toutes causes confondues aident à voir effectivement les vagues de surmortalité et en effet il ne faut pas oublié les mesures de précaution prises en 2021 qui ont réduit les décès covid et autres (moins de voitures ,etc..) mais on ne voit pas encore actuellement les effets retards des personnes non soignées (ou retard de diagnostiques cancer..) du aux surcharges hospitalières. Alors pour ceux qui doutent de la dangerosité du covid qu'ils regardent ce qui s'est passé en Guadeloupe et Martinique et maintenant en Guyane. Les dégâts sont importants. Vaccinez vous.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko