Accueil Monde France

Procès des attentats de Paris: une victime interpelle à nouveau Salah Abdeslam

Le principal accusé a depuis le début du procès justifié à plusieurs reprises les attentats par l’intervention militaire française contre le groupe Etat islamique en Syrie.

Temps de lecture: 1 min

Mesurer la «chance d’être là»: au procès des attentats du 13-Novembre, des rescapés de la fusillade au restaurant Petit Cambodge, gravement blessés par des armes de guerre, ont raconté jeudi leur combat du «côté de la vie».

Claude, blessé à La Bonne bière, a aussi eu un mot pour les accusés, «et en particulier» pour Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos qui ont fait 130 morts et 350 blessés à Paris et Saint-Denis.

Le principal accusé, qui a depuis le début du procès justifié à plusieurs reprises les attentats par l’intervention militaire française contre le groupe Etat islamique en Syrie, s’était également permis d’appeler au «dialogue» pour éviter de nouvelles attaques.

«Si vous êtes prêt à dialoguer et à regretter, moi je suis prêt à pardonner. Mais un pardon, cela va demander à vous et à moi un sacré bout de chemin (...) Encore faut-il que vous le vouliez et que vous ayez le courage d’être des hommes», lance Claude en regardant bien fixement le box.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 1 octobre 2021, 14:31

    Pour beaucoup de crapules l islam est un moyen de se dédouaner, la plupart de ces ordures ont mené une vie pire que des mécréants et font semblant de croire qu ils sont blanchis maintenant,pitoyable

  • Posté par Lahaye Olivier, vendredi 1 octobre 2021, 11:01

    Pour les islamistes, être un homme cela doit être très difficile.

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs