Accueil Culture Musiques

Concours Reine Elisabeth: Lukas Vondracek, la révélation d’un gabarit hors pair

Le concurrent tchèque prend un risque énorme en ne proposant qu’une seule partition en dehors de son imposé. Résumé de la journée de mardi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le début d’après-midi avait pourtant commencé d’une manière assez morne. Ni Dongkyuu Kim dans le K 466, ni le Japonais Atsushi Imada dans le K 537 n’avaient vraiment impressionné dans Mozart. Le premier demeurait plutôt terne, le second prenait plus de risques mais subissait une série de décalages regrettables.

Le premier récital dégage d’emblée une lumière nouvelle : la « barcarolle » de Chopin chante délicatement, « Ondine » distille une belle limpidité et sa 2e sonate de Rachmaninov ne manque pas d’inspirations improvisatrices. Mais on monte décidément d’un cran avec l’arrivée de Lukas Vondracek. Le concurrent tchèque prend un risque énorme en ne proposant qu’une seule partition en dehors de son imposé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs