Accueil Société

Une pilule contre le coronavirus réduit de moitié le risque d’hospitalisation et de décès

Si la pilule obtient le feu vert des autorités compétentes, elle sera le premier médicament oral anti-coronavirus.

Temps de lecture: 1 min

La pilule contre le coronavirus, sur laquelle la société pharmaceutique américaine Merck travaille en collaboration avec Ridgeback Bio, réduit de moitié les risques d’hospitalisation et de décès à la suite d’une infection au Covid-19. Les deux sociétés ont dressé ce constat vendredi lors d’une évaluation intermédiaire de l’étude de phase 3. Si la pilule, appelée molnupiravir, obtient le feu vert des autorités compétentes, elle sera le premier médicament oral anti-coronavirus.

Les deux entreprises pharmaceutiques ont testé leur pilule contre le Covid sur 775 patients à risque qui avaient été testés positifs et présentaient des symptômes légers ou peu prononcés. Dans le groupe qui a reçu le médicament antiviral, 7,3 % ont été admis à l’hôpital. Dans le groupe témoin, qui a reçu un placebo, ce chiffre était de 14 %. Huit personnes du groupe placebo sont décédées à cause de Covid-19, mais aucune dans le groupe recevant du molnupiravir.

Les deux sociétés ont annoncé qu’elles soumettraient les résultats à l’autorité américaine chargée des médicaments, la FDA, dans les meilleurs délais. On ne sait pas encore si elles soumettront également leur dossier en Europe.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par curto calogero, vendredi 1 octobre 2021, 17:21

    Le seul inconvénient, au début, il sera plus cher que le vaccin, mais beaucoup moins dangereux.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 2 octobre 2021, 8:57

    Voir aussi cet article de fin avril 2021 paru dans <Sciences et Avenir>, mais réservé aux abonnés. [https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-le-medicament-anti-viral-molnupiravir-montre-de-bons-resultats_153888].

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 1 octobre 2021, 23:47

    Sous sa forme de "suppositoire", le produit a d'ailleurs été renommé <moldu-piravir>... Déconseillé donc aux "futurs étudiants en sorcellerie". Plaisanterie mise à part, le mode d'action de cet antiviral expérimental (destiné initialement au traitement de la grippe) qui repose sur ses capacités mutagènes, pourrait présenter des effets secondaires incertains chez l'homme. [https://fr.wikipedia.org/wiki/Molnupiravir]. A suivre avec espoir, mais aussi avec toutes les réserves d'usage.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 1 octobre 2021, 19:47

    Frédéric, et des gros, spécialement pour lui!

  • Posté par PAEME Frédéric, vendredi 1 octobre 2021, 17:35

    Et bientôt des suppositoires rien que pour vous...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko