Accueil Monde Europe

Les jeunes défilent pour le climat à Milan, avec Greta Thunberg

Cette manifestation a lieu alors que les ministres de plusieurs dizaines de pays sont réunis à Milan jusqu’à samedi pour une réunion préparatoire à la COP26.

Temps de lecture: 2 min

Il fait moins chaud en enfer » : des centaines de jeunes ont défilé vendredi dans le centre de Milan, derrière la militante suédoise Greta Thunberg, réclamant des actions rapides pour le climat à un mois de la cruciale conférence COP26 de Glasgow.

Après près de deux années de pandémie et de restrictions qui les ont forcés à manifester uniquement en ligne, ils sont de retour, comme vendredi dernier à Berlin, déjà avec Greta Thunberg, égérie de ce mouvement qui avait fait descendre des millions de personnes dans les rues du monde entier en 2019.

En tête de cortège, quelques invités de marque, comme Greta Thunberg et la militante ougandaise Vanessa Nakate, venues à Milan à l’occasion d’une réunion de 400 jeunes du monde entier réunis par l’ONU pour donner leur vision de la bataille climatique avant la COP26 de Glasgow en novembre.

« Le monde se réveille et le changement arrive, que vous le vouliez ou non », peut-on lire sur une des nombreuses pancartes, aux côtés du désormais classique « il n’y a pas de planète B » ou d’une Terre bleue au sourire triste, thermomètre dans la bouche, qui crie « sauvez-moi ».

La militante suédoise répète au micro ses accusations contre les dirigeants qui « prétendent » faire quelque chose : « Nous voyons au-delà de leurs mensonges, de leur bla-bla-bla, et nous en avons assez », lance-t-elle à la fin de la marche.

« L’espoir c’est nous (…) Ensemble, nous sommes le changement, n’arrêtons jamais, continuons le combat », ajoute-t-elle devant l’assistance galvanisée qui scande en cœur son prénom, « Greta ! Greta ! Greta ! ».

Cette manifestation a lieu alors que les ministres de plusieurs dizaines de pays sont réunis à Milan jusqu’à samedi pour une réunion préparatoire à la COP26.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par T Marie, dimanche 3 octobre 2021, 16:36

    Ils sont toujours là où il y a des élections pour guider les électeurs dans leur choix. Un certain parti n'a même plus besoin de faire campagne. À Milan, il n'y a pas d'élections me direz-vous mais il y a quelque jours, ils étaient en Allemagne au même moment que les élections.

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 1 octobre 2021, 17:47

    c est à Dubaï, au Qatar, en Chine, etc ..... qu il faut être , pas à Milan .Mais là c est pour du vrai ,pas pour la galerie comme ils font

  • Posté par D Marc, vendredi 1 octobre 2021, 17:33

    Et bientôt ils se retrouveront à plus de 20.000 politiciens et militants venus du monde entier à Glasgow, pour nous expliquer que nous devrions renoncer à notre voiture pour sauver la planète. Une incitation à prendre l’avion pour aller au boulot?

  • Posté par Glossy P, samedi 2 octobre 2021, 11:27

    M. Maesen, c'est donc bien vous que je lis dans cet élan anti-progressiste ? Je crois rêver. A moins qu'il n'y ait une quelconque usurpation d'identité ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 1 octobre 2021, 22:59

    Mais tout cela "on" s'en tape, M. Rabozee. Le but initial est de bannir complètement les véhicules thermiques individuels. Par la suite, "on" bannira aussi les véhicules électriques individuels...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs