Accueil Belgique

Twitter, l’arme de communication massive du «pistolero» Belin

Sur les réseaux sociaux, le secrétaire général du SNPS se joue des limites. Son style irrite, sans toutefois mettre à mal la collaboration entre les différents syndicats, estiment ses homologues.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Divergences de positionnements, divergences de styles, aussi. Quand on aborde la question de la forme, rares sont les confrères qui épargnent celui du secrétaire national du SNPS, Thierry Belin. « Il me fait penser de temps en temps à un pistolero franc-tireur. Il pique et puis il s’en va », ironise Vincent Gilles. Il faut dire que, sur le plan de la communication, l’intéressé est du genre à se faire une idée très personnelle des limites de ce qu’un syndicaliste peut dire ou non. Et il en offre très régulièrement l’illustration. En marge des rassemblements de la « Boum » organisée au printemps dernier dans le bois de la Cambre, lorsqu’un internaute évoquait sur Twitter l’impossible fermeture des accès au site aux fêtards, le chef de file francophone du SNSP lui offre, via son compte personnel, ce trait d’humour en guise de réponse. « 2 bataillons paracommando + CGSU PolFed, on sort les FN303 et let’s go ! », propose-t-il comme solution pour garder les entrées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs