Accueil Le direct Le direct économie

La pénurie de semi-conducteurs pèse sur les immatriculations de véhicules de septembre

Le marché des voitures particulières a connu le mois passé une baisse de 26,4% de ses enregistrements par rapport à septembre 2020. La baisse est moins importante au cumul des 9 premiers mois, l'exercice 2021 comptant 313.567 voitures neuves immatriculées, en recul de 6% par rapport aux résultats d'une année 2020 déjà fortement touchée par la pandémie de Covid-19, indiquent vendredi dans un communiqué la Febiac et le SPF Mobilité et Transports.
Temps de lecture: 2 min

"La pénurie mondiale de semi-conducteurs continue de contrarier fortement la production et la livraison de véhicules, ce qui se répercute irrémédiablement sur les résultats des immatriculations", commente la Febiac.

Volkswagen a limité la casse lors de ce neuvième mois de l'année, ne concédant que 12% par rapport au même mois en 2020. Plus de 2.600 voitures du groupe allemand ont été immatriculées contre 2.300 pour son dauphin BMW (-17%). Les trois marques suivantes ont bu la tasse, Mercedes, 3e, perdant 41%, Audi, 4e, étant en perte de 32% et Peugeot, 5e, avec -42%. On retrouve ces cinq marques mais dans un ordre différent pour les neuf premiers mois de 2021: BMW (+17%) devance Volkswagen (-11%), Audi (+12%), Peugeot (-7%) et Mercedes (-6%). 

Les motos ne sont pas épargnées par la pénurie de semi-conducteurs. Les deux-roues motorisés affichent en septembre une baisse de 10,3% de leurs enregistrements mensuels, ce qui réduit leur croissance cumulée lors des premiers mois de l'année à 1,2%.

Le marché des véhicules utilitaires légers résiste quelque peu même s'il affiche une contraction de 10,5% de ses enregistrements en septembre. Avec 57.000 immatriculations, ce segment de véhicules demeure en amélioration cumulée de 6,5% face à ses résultats enregistrés lors des 9 premiers mois de 2020.

Les véhicules utilitaires lourds tant de moins de 16 tonnes que de plus de 16 tonnes affichent un recul mensuel de leurs immatriculations. Ces deux segments préservent cependant leur progression cumulée sur l'ensemble des 9 premiers mois: +3,9% pour les moins de 16 tonnes et +11,7% pour les plus de 16 tonnes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs