Accueil Monde Europe

Tchéquie: Babiš invite Orbán dans sa campagne électorale

Ce rapprochement affiché avec le dirigeant autoritaire hongrois à quelques jours des élections législatives tchèques des 8 et 9 octobre s’inscrit dans le tournant anti-migrant et anti-EU adopté par le Premier ministre Andrej Babiš ces derniers mois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Selon moi, c’est le meilleur Premier ministre qu’on ait jamais eu », me dit avec enthousiasme Jiří, un septuagénaire retraité. « Regardez autour de vous, regardez notre pays, j’ai 66 ans et jamais ça n’a si bien été », s’exclame Petr, lui aussi à la retraite. Rassemblés devant le théâtre d’Ústí nad Labem, une ville du nord de la Tchéquie, les supporters du parti ANO (Action des citoyens mécontents) ne tarissent pas d’éloges envers le Premier ministre actuel Andrej Babiš. Ils attendent l’occasion d’y entrer pour assister à une discussion entre Babiš et son homologue hongrois, le sulfureux Viktor Orbán.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Linard Robert, dimanche 3 octobre 2021, 16:10

    Ce sont des hommes comme lui qui devraient mener l'UE pour défendre les valeurs qui ont construit l'Europe plutôt que nos chochottes qui s'occupent mieux des réfugiés que de nous.

  • Posté par zay sergio, vendredi 1 octobre 2021, 18:36

    rhétorique nauseabonde. Il crache sur l'UE et utilise l'argent qu'il reçoit d' elle pour faire du prosélytisme. Il a bien appris de l'autre spécimen hongrois. Et l'UE qui continue à leur donner de l'argent pour leur permettre de la demolire.

  • Posté par Martin Roland, dimanche 3 octobre 2021, 21:19

    +++

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs