Accueil Belgique

Commentaire: offensive

La ministre de l’Energie ne détesterait pas faire payer Engie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Elle y va doucement, en bonne intelligence, elle est prudente, mais elle s’avance tout de même, c’est clair au fond : la ministre de l’Energie ne détesterait pas faire payer Engie. Ce n’est pas encore la guerre (modérons, disons l’affrontement), mais ça peut le devenir. Tinne Van der Straeten cherche la faille, autant dire l’angle d’attaque, dans le contrat qui lie l’Etat et l’exploitant des centrales nucléaires en Belgique, afin de contourner la clause, à laquelle avait souscrit le gouvernement Michel, qui interdit grosso modo de prélever davantage dans ses profits exceptionnels, d’augmenter ce que l’on appelle la « rente nucléaire ».

La verte écologiste se munira d’études à court terme qui permettront d’établir si Engie se protège excessivement à cet égard. Si la réponse est « oui », elle passera à l’offensive après cela… pour autant qu’elle trouve l’argument juridique (la ministre a été avocate et on ne se refait pas).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs