Accueil Société

Pacte d’excellence: «Il faut se donner les moyens de nos ambitions»

Pour Sébastien Schetgen, les réformes ne doivent pas s’envisager à travers la lorgnette budgétaire. Il n’est toutefois pas contre l’idée de faire preuve de « souplesse » dans les options de l’enseignement qualifiant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le Pacte a été mis entre parenthèses durant la crise sanitaire. Une mise au vert est organisée ce week-end avec les différents secteurs. Qu’attendez-vous de ces rencontres ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 2 octobre 2021, 7:49

    Le patron de l’enseignement qui nous coûte le plus cher, dans un pays qui consacre déjà beaucoup d’argent à l’enseignement (voir Eurostat). Demande encore plus d’argent pour une réforme qui se traîne avec des résultats peu visibles sauf pour les dates de congés …

  • Posté par Debrabander Jean, vendredi 1 octobre 2021, 19:25

    Mais bien sûr ! Peu importe le budget et que la Communauté française soit en pré-faillite ! Dépensons ! Dépensons ! Et surtout faisons plaisir à ceux qui ne sont pas capables d'avoir le barème 501, et un milliard de déficit supplémentaire, allons-y gaiment !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs