Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Rallye de Finlande: Thierry Neuville sixième à 31 secondes après la première journée

Les Hyundai de Craig Breen et Ott Tänak ont créé la surprise, ce vendredi, au rallye de Finlande. Tout au long des six spéciales disputées, les i20 WRC ont tenu à distance les Toyota Yaris annoncées comme favorites. Seul, Elfyn Evans a résisté aux Coréennes. De son côté, Thierry Neuville a limité les dégâts comme il le pouvait.

Temps de lecture: 2 min

Le drôle de découpage (shakedown ce vendredi matin puis 5 spéciales l’après-midi) du rallye de Finlande, passé de l’été à l’automne, a chamboulé la hiérarchie traditionnelle. Alors qu’on pensait assister à une démonstration des Toyota Yaris sur leur terrain de jeux favori, ce sont les Hyundai qui ont épaté la galerie. Pas celle de Thierry Neuville mais les bolides pilotés par Ott Tänak et Craig Breen.

«Je suis le premier surpris », affirmait l’Estonien au terme de la journée. «Jamais, je n’aurais cru devancer les Toyota ici. Mais ne nous emballons pas. Ce vendredi, nous avons parcouru 89,42 km contre le chrono. Demain (Ndlr: samedi), nous devrons affronter les pièges de 151,95 km. Une autre paire de manches.»

A l’exception de la 1ère spéciale remportée par le Japonais Katsuta mais qui n’était en rien représentative du parcours en plus d’être très courte (2,31 km), Ott Tänak a mené l’épreuve la plupart de la journée. Mais l’Estonien s’est fait souffler la vedette et le leadership dans l’ultime chrono. Sur les près de 20 bornes de la 6e spéciale, Craig Breen a profité de l’obscurité pour infliger 4,3 sec à son équipier et prendre la tête de la course.

De son côté, Thierry Neuville a continué à subir l’épreuve et la loi de ses rivaux. «Je ne suis pas parvenu à m’engager pleinement dans ce secteur », admettait le rallyman de Saint-Vith. «La visibilité était relativement faible (Ndlr: ce qui arrive fréquemment la nuit!). Mes phares n’étaient pas très performants et je ne voulais surtout pas commettre d’erreur. Cela aurait été tellement stupide.»

6e au départ ce matin, notre compatriote ne peut qu’améliorer son classement. A condition que Sébastien Ogier classé 2,3 secondes derrière notre compatriote n’entame pas une remontée dont il a le secret.

Le classement de la 1ère journée (6 spéciales): 1. Breen-Nagle (Hyundai i20) 43 min: 51 sec, 3; 2. Tänak-Järveoja (Hyundai i20) à 2,8 sec; 3. Evans-Martin (Toyota Yaris) à 6,1 sec, 4. Lappi-Ferm (Toyota Yaris) à 6,7 sec; 5. Rovanper_a-Halttunen (Toyota Yaris) à 7,9 sec; 6. NEUVILLE-WIJDAEGHE (Hyundai i20) à 31,3 sec; 7. Ogier-Ingrassia (Toyota Yaris) à 33,6 sec; 8. Katsuta-Johnston (Toyota Yaris) à 46,9 sec

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir