Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: le Covid Safe Ticket ou la dangereuse ouverture de la boîte de Pandore

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Ce 28 septembre 2021, un nouvel arrêté ministériel modifiant les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire a été publié.

Le timing de cette démarche surprend dès lors que l’entrée en vigueur de la Loi Pandémie est imminente et que, selon le Conseil d’Etat mais également selon le Gouvernement, il ne sera plus possible, en principe et sauf rares exceptions, de passer par arrêté ministériel dès cette entrée en vigueur.

Etonnant ? Pas vraiment, en réalité.

Revenons quelques mois en arrière pour bien comprendre.

Le 22 février 2021, une action en référé est diligentée contre la Ministre de l’Intérieur afin de faire constater l’illégalité des mesures liées à la crise sanitaire. Le but était, avant toute autre chose, de dénoncer l’absence de débat parlementaire depuis plus d’un an alors qu’on restreignait les libertés les plus fondamentales.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Pagnutti Claudio, samedi 2 octobre 2021, 20:31

    J'ai du mal à croire à ce que je viens de lire...et surtout que vous l'ayez publié...incroyable !!! Mais alors on a le droit d'espérer que dans votre journal il y a encore des personnes qui n'ont pas mis leur cerveau en mode "pause"...ouf ! Quel soulagement !!

  • Posté par Clarinval Pascal, samedi 2 octobre 2021, 10:26

    Voilà un sujet pertinent qui mérite débat, hors actuellement la "presse" fait malheureusement le jeu du gouvernement... sauf vous apparemment, j'en suis quelque peu rassuré.

  • Posté par Lecocq Annie, samedi 2 octobre 2021, 10:09

    Il n'y a qu'un mot pour résumer tout cela DICTATURE. Depuis le début je le dis nous allons terminer sous un régime semblable à celui des chinois, on a déjà dû mettre les masques et maintenant ce sont toutes nos libertés qui sont mises à mal. (Mettre à mal" Malmener, détruire ou mettre dans une position difficile quelqu'un ou quelque chose. Le mot "mal", du latin "malum", existe depuis le Xe siècle. Il a donné la locution verbale "mettre à mal" pour exprimer l'exercice d'une certaine violence envers quelqu'un ou quelque chose, mais aussi l'expression "penser à mal", pour exprimer une mauvaise intention.) Pass sanitaire jusqu'au 31 janvier, on croit rêver ! Les politiques ignorent les citoyens sauf au moment des élections, vous les verrez à ce moment-là sur les marchés en train de quêter des voix. (Synonymes de quêter: implorer - mendier - quémander - rechercher - solliciter) Heureusement que la Flandre garde ses décisions: PAS DE SOCIETE PASS ! Jules César disait "De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves", La face cachée du compliment est nettement moins flatteuse. Son hommage appuyé aux "anciens Belges" est à prendre avec bien des pincettes. (https://www.levif.be/actualite/belgique/les-belges-les-plus-braves-ce-que-cachent-les-racontars-de-cesar/article-normal-18175.html)

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 2 octobre 2021, 8:18

    Mais qu'est-ce qui manque dans ce pays pour permettre d'atteindre simultanément les 2 objectifs : respecter le fonctionnement de l'Etat de droit ET être capables de faire face vite et bien à des événements comme cette pandémie ? Faut-il admettre que ce sera toujours l'un OU l'autre ? Alors, je veux bien que les citoyens (ou supposés tels) ont un rôle à jouer mais, comme d'ailleurs les autrices l'évoquent elles-mêmes, ce sont les parlementaires les premiers à devoir se bouger ! Ils sont en principe les gardiens du temple, c'est leur vocation et la raison pour laquelle ils sont payés. Seraient-ils à ce point instuporés ? Ou eux-mêmes otages de leurs logiques partisanes ? Oui, évidemment, ... Là se trouve sans doute une des clés de ce sac de nœuds. Mais prenons garde à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Eux qui sont si pressés d'amener devant leur banc les fonctionnaires du SPW pour rendre des comptes sur leur manière d'avoir géré les fameux barrages, qu'attendent-ils pour se mettre eux-mêmes en cause ?

  • Posté par Lecocq Annie, samedi 2 octobre 2021, 10:43

    INSTUPORES ???? J'ai dû faire une recherche, j'ai trouvé comme synonyme " coma" absence durable, totale ou partielle, de la conscience. Est-ce bien cette définition ? Alors je comprends ce que vous voulez dire. Et c'est un qualificatif qui leur convient bien.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs