Accueil Société

Le général Jean-Paul Deconinck : «Nos soldats sont trop utilisés dans une posture statique»

Homeland n’est pas le seul défi de l’armée de terre. La perte du savoir-faire acquis au combat est elle aussi en danger.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Homeland, le déploiement de l’armée dans les rues, n’est pas le seul défi de l’armée de terre. La limitation des recrutements et une perte de savoir-faire sont deux autres préoccupations. Le général-major Deconinck est inquiet.

En rue, pourrait-on faire mieux ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, jeudi 12 mai 2016, 11:09

    Ouf; les militaires belges osent enfin à nouveau penser OUVERTEMENT en termes militaires efficients !!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs