Accueil Économie Entreprises

Les armes wallonnes ne craignent pas le covid

Le bilan des exportations en 2020 reste très bon. Les chiffres relayés à l’Europe semblent ne plus contenir de demandes d’exportation vers l’Arabie saoudite alors qu’il y en a eu.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le rapport annuel européen sur les exportations d’armes en 2020 vient d’être publié. Ses chiffres montrent que ce business très particulier n’a pas souffert de la pandémie. Globalement, les exportations européennes sont même passées de 138 milliards en 2019 à 167 milliards en 2020. Il faut reconnaître que c’est un secteur où le contrat à long terme est souvent de mise, non seulement pour protéger ces marchés des éléments factuels et conjoncturels mais aussi parce que ces contrats, au niveau européen, dépendent de licences d’exportation (qui peuvent être refusées) et qui doivent être régulièrement renouvelées. Toujours selon les chiffres du rapport européen, la Belgique est restée très stable entre l’avant et pendant le covid : 2,6 milliards d’exportations en 2019 comme en 2020 pour, environ, 1.400 licences d’exportation chaque fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jeannot Rodolphe, samedi 2 octobre 2021, 10:41

    P-90, Fn-Scar, Five-Seven, Minimi, Mag, .50... Toutes ces armes excellentes s'exportent dans le monde entier. Ce savoir-faire est un des derniers fleurons de l'industrie wallonne toujours en activité. C'est un patrimoine que nous nous devons de protéger. Quand-bien même les armes wallonnes seraient mal utilisées, en quoi l'artisan armurier serait responsable du mauvais usage de l'arme ? De toute façon, si nous ne vendons plus ces armes aux "pourris", ils iront les acheter ailleurs. La Chine et la Russie, qui n'ont aucun scrupule en matière de droits de l'homme, bénéficieront des restrictions belgo-belges de ventes d'armes aux dictatures. N'est pas là un remède pire que le mal ? J'en appelle à tous ces utopistes névrosés de réfléchir un peu aux conséquences de cette levée de bouclier pacifiste. Il en va de la survie de milliers de travailleurs, de la FN et de ses sous traitants. Ne l'oublions pas .

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs