Accueil Belgique

Fusion des réseaux officiels: «Sur le principe, je ne peux m’y opposer»

Fréquemment, des voix s’élèvent pour plaider la fusion des réseaux d’enseignement. La dernière en date n’est autre que celle du ministre président de la Fédération. Le patron du CPEONS entend, mais préfère recontextualiser.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour les cinquante ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le ministre président, Pierre-Yves Jeholet, a plaidé pour la fusion des réseaux officiels. Qu’en pensez-vous ?

Sur la question du principe, je ne peux évidemment pas m’opposer à cette idée. Mais la question du réseau unique, ne se pose pas de manière décontextualisée. Il faut tenir compte du paysage actuel. Le réseau unique ne peut être envisagé, à mon sens, que dans un cadre officiel. Or, on sait aujourd’hui que 50 % de l’offre d’enseignement est organisée par les pouvoirs organisations catholiques. Donc, la question n’est pas si simple.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs