Accueil Sports Football Football à l'étranger

Arsène Wenger défend son projet de disputer une Coupe du monde tous les deux ans: «Les petits matches emmerdent les grands joueurs»

Arsène Wenger, l’ancien entraîneur à succès d’Arsenal, a tenu à répondre à ses nombreux détracteurs.

Temps de lecture: 2 min

Quelques semaines après la bombe lâchée concernant le projet de disputer un Mondial tous les deux ans, Arsène Wenger est revenu sur cette proposition critiquée par de nombreux acteurs du football. Interrogé lors de l’émission « Rothen s’enflamme » sur RMC, le conseiller technique de la FIFA a confirmé son propos.

« Une peur de perte de prestige de la compétition ? C’est une question que l’on peut se poser. Le prestige, c’est lié à une peur, mais le prestige vient avant tout de la qualité de la compétition et du fait que tout le monde soit là. Il faut aussi que l’on propose de véritables compétitions. Le respect des supporters, selon moi, c’est de proposer de véritables compétitions. »

« Le monde a changé »

Avec la volonté d’élargir le champ des possibles pour les plus petites nations. « Si vous êtes né en Afrique, en Europe ou en Asie vous n’avez pas la même chance de devenir un grand joueur de football. Dans mon programme, les joueurs ne joueront pas plus qu’aujourd’hui. Il y aura peut-être moins de match. Certes, les compétitions sont demandeuses d’énergie donc on demandera au moins 25 jours de repos pour les joueurs », indiquait le Français, avant de poursuivre sur l’enchaînement des rencontres : « Il ne faut pas vivre avec l’idée que le football tue les joueurs. Cristiano Ronaldo et Messi, depuis 2006, ont joué près de 70 matches tous les ans. Et ils jouent toujours. Dans ma carrière, j’ai eu des problèmes avec les joueurs qui ne jouaient pas, pas avec ceux qui jouaient. Les grands joueurs veulent faire des grands matches. Ce qui les emmerde, ce sont les petits matches. »

Et Wenger d’enchaîner en tentant de convaincre les plus sceptiques. « Au départ, les gens sont réticents, car il y a la tradition et le fait d’avoir attendu cette compétition. Mais en même temps, le monde a changé. Ce qui me frappe, dans les moments d’audience chez les jeunes, c’est que les 10-15 ans ou les 15-20 ans ont une philosophie totalement différente. Et puis, on a un exemple, on a eu l’Euro cette année. C’était merveilleux et de grande qualité. On a une Coupe du monde l’année prochaine. Cela ne choque personne. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, vendredi 1 octobre 2021, 23:02

    "Les petits matches emmerdent les grands joueurs". Pour qui se prennent ces tapettes prétentieuses?

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 1 octobre 2021, 23:02

    Et les "grands" joueurs emmerdent les (de plus en plus rares) spectateurs !

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 1 octobre 2021, 21:47

    Si on pouvait disputer la coupe du monde tout les cent ans ça serait que du bonheur ,allez connard de Wenger lâche nous un peu les baskets avec ton foot corruption.

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir