Accueil Pandora Papers

Plongez dans la boîte de Pandore de la finance offshore

Ce dimanche, Le Soir, en collaboration avec l’ICIJ, publiera une nouvelle enquête journalistique sans précédent, qui a réuni des centaines de journalistes, photographes, analystes, informaticiens, graphistes… Nom de code : « Pandora Papers ».

Temps de lecture: 1 min

Pandora Papers, c’est la nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), à laquelle a participé Le Soir. Elle a réuni pendant près de deux ans plus de 600 journalistes de 151 médias, et sera simultanément publiée dès dimanche soir, 18h30, dans 117 pays. Ce qui fait d’elle la plus grande enquête journalistique collaborative jamais réalisée.

L’ICIJ est un réseau de journalistes d’investigation basé à Washington. On lui doit notamment, depuis 2013, les Offshore Leaks, LuxLeaks, SwissLeaks, Panama Papers, Paradise Papers, Implant Files et FinCEN Files. Autant d’opérations auxquelles ont participé, en Belgique, Le Soir, Knack et De Tijd.

Dès dimanche soir, les trois partenaires belges publieront chaque jour un nouveau volet de cette enquête internationale, jusqu’au samedi 9 octobre inclus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Delronge Marc, dimanche 3 octobre 2021, 12:03

    Il est bien révolu le temps ou les journalistes respetaient la langue française. Mais peut-on respecter ce que l'on ignore ? Contentez-vous de l'ouvrire, massacreurs.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 3 octobre 2021, 8:13

    <"Plonger" dans la boîte de Pandore>. Ah bon ? Tiens donc ? Ou quand "on se la pète (grave)", comme le chantait ce groupe un peu "délirant" (Les Wriggles - album "Ah bah ouais mais bon"). Messieurs les journalistes, contentez-vous déjà de l'ouvrir, la boîte de notre "bonne amie" Pandore... [https://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/13912/ouvrir-la-boite-de-pandore/].

  • Posté par Wathelet Michel, samedi 2 octobre 2021, 21:24

    Le journalisme d'investigation est certes une bonne chose, mais dans ces différents cas cités, est -ce que ces enquêtes on changé fondamentalement quelque-chose. Quelques impôts peut être et encore on ne sait pas grand chose des suites données à ces enquêtes. ce serait bien que la rédaction des journalistes fasse le suivi, le plus important n'étant pas de dénoncer les mécanismes mais plutôt de voir ce que les autorités judiciaires en font.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 3 octobre 2021, 9:01

    @ De Potter Claude : <Monsieur> Assange est peut-être dans les geôles de la "Perfide Albion", mais lui est toujours en vie par contre... Ce qui est loin d'être le cas de certains qui ont osé <s'en prendre> aux dictatures des "Poutine" et autres "Xi Jinping", pour ne parler que de ces "deux-là". Bien plus aisé et moins "létal" de s'en prendre aux démocraties occidentales (même si elles sont loin d'être irréprochables...), et surtout beaucoup moins risqué malgré tout...

  • Posté par De Potter Claude, dimanche 3 octobre 2021, 8:31

    Ces enquêtes ont bien sûr changé certaines choses. Hélas, de nombreux journalistes ont payé de leur vie leurs révélations sur le comportement voyou de politiciens ou de financiers. D'autres sont en exil ou en prison. Je pense à Monsieur Assange toujours dans les geôles de la "Perfide Albion...avec bien sur la complicité des américains.

Aussi en Pandora Papers

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une