Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Anderlecht: Yari Verschaeren enfin grand face à Bruges?

Intéressant depuis le début de saison, Yari Verschaeren, le format de poche « made in Neerpede », entend montrer face à Bruges qu’il peut se surpasser dans un « Topper ».

Temps de lecture: 3 min

Depuis ses débuts à Anderlecht en novembre 2018, Yari Verschaeren a été considéré comme un diamant brut qu’il convenait de couver et de polir au mieux pour laisser tout son éclat briller au grand jour. Comme l’un des futurs grands d’un football belge en quête de renouvellement malgré les modestes 172 centimètres qu’il affiche sous la toise. Arrivé sur le devant de la scène footballistique belge à la vitesse d’une météorite, symbole de la réussite espérée du fameux « process » mauve et international à un âge où d’autres découvrent à peine le football professionnel, le jeune produit « made in Neerpede » a en effet gravi quatre à quatre les échelons vers les sommets grâce à sa technique en mouvement ou ses facultés d’infiltration. Et à l’immense confiance placée en lui par Roberto Martinez, aussi.

S’il n’a jamais été et ne sera sans doute jamais un buteur hors pair – il n’a inscrit ‘que’ 14 buts et délivré 12 assists en 79 rencontres professionnelles –, Verschaeren offre par contre l’avantage appréciable d’une polyvalence qui, dans un premier temps, a plutôt servi ses desseins. Capable d’évoluer sur les deux flancs, dans l’axe et/ou en soutien de l’attaquant, le jeune homme aujourd’hui âgé de 20 ans a peut-être aussi été victime de sa polyvalence. Et des attentes placées sur ses épaules encore un peu trop frêles pour le rôle de leader que certains voudraient lui faire endosser.

Ambitieux et travailleur

Gêné par une blessure à la cheville puis à la malléole, affaibli par le Covid puis sans doute un peu chamboulé par des envies de départ finalement non concrétisées, il semble revenu à de meilleures dispositions comme en témoigne un début de championnat globalement réussi. Tantôt excellent, au Standard notamment, parfois un peu trop discret, il a retrouvé de bonnes sensations physiques et s’est déjà montré, exactement comme Charles De Ketelaere à Bruges, décisif à 7 reprises : tours préliminaires de Conference League inclus, il a marqué 4 buts et délivré 3 assists. Ambitieux et travailleur, il compte bien sur la visite du Club, ce dimanche à l’heure de l’apéro (13h30), pour prouver qu’il peut jouer un rôle majeur cette saison. « Je ne suis jamais nerveux avant un match, quel que soit l’adversaire », rappelait-il récemment. « Quand il y a beaucoup d’enjeu, ça me donne une énergie supplémentaire. »

Reste, maintenant, à le prouver sur le terrain. Sur l’ensemble de sa carrière encore naissante, Bruges est l’équipe qu’il a le plus souvent affrontée. Mais le bilan sportif face au rival éternel du Sporting n’est guère reluisant : en 8 confrontations, Verschaeren ne s’est imposé qu’à une seule reprise (NDLR : 2-1 le 11 avril 2021), a partagé trois fois et a concédé quatre défaites. Lors de ces 8 matches, il n’a jamais réussi à marquer, devant se contenter d’un assist à Bolasie lors d’un partage (2-2) en février 2019…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs