Accueil Pandora Papers

Pandora Papers: le Premier ministre tchèque a secrètement acheté un somptueux domaine sur la Côte d’Azur

Richissime homme d’affaires reconverti dans la politique, Andrej Babis a « oublié » de mentionner dans sa déclaration de patrimoine l’existence de structures offshore qui détiennent plusieurs propriétés luxueuses à Mougins, près de Cannes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est la dernière ligne droite de la campagne électorale, en République tchèque. Le week-end prochain, le Premier ministre sortant, Andrej Babis, saura s’il rempile pour un nouveau mandat ou pas. Le suspense est réel, car l’homme, élu en octobre 2017, est en petite forme dans les sondages, de plus en plus contesté dans son pays comme au sein des instances européennes. En juin 2019, plus de 250.000 personnes se sont rassemblées à Prague pour réclamer sa démission (la plus grosse manifestation tchèque depuis la fin du communisme). Babis est notamment accusé d’avoir détourné des fonds européens. Après avoir mené plusieurs audits, la Commission européenne a d’ailleurs confirmé que des subsides ont été « indûment accordés à des entités du groupe Agrofert », la multinationale à la tête de laquelle Andrej Babis a construit sa fortune, avant sa triomphale entrée en politique. Un parcours qui n’est pas sans rappeler celui de Donald Trump, à qui l’homme d’affaires aime se comparer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Pandora Papers

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs