Accueil Pandora Papers

Pandora Papers: quand Tony Blair évite les taxes foncières

« Le Soir », en collaboration avec l’ICIJ, publie une nouvelle enquête sur les plus célèbres paradis fiscaux du globe. Une collaboration journalistique d’une ampleur inédite, qui a réuni 617 journalistes et permis d’identifier plus de 29.000 bénéficiaires de sociétés offshore.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Alors qu’il faisait campagne pour devenir le leader du Parti travailliste anglais, l’ex-Premier ministre Tony Blair (1997-2007) prononça un discours qui résonne encore aujourd’hui. « Nous devons lutter contre les abus du système fiscal. Pour ceux qui peuvent employer les bons comptables, c’est un havre d’escroqueries et de profits. Nous ne devrions pas faire de nos règles fiscales un terrain de jeu où certains paient peu ou pas d’impôts alors que les autres paient plus que leur part. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lucas Danièle, dimanche 3 octobre 2021, 20:54

    Tony Blair!> Why am I not surprised!!??

Aussi en Pandora Papers

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs