Accueil Société

La princesse Elisabeth fait sa rentrée à Oxford ce lundi (photos)

La princesse belge entame des études d’histoire et politique au Lincoln College.

Temps de lecture: 2 min

La princesse Elisabeth entame ce lundi 4 octobre un programme de trois ans en « histoire et politique » au Lincoln College, l’un des collèges de la prestigieuse Université d’Oxford. Voilà qui lui assurera une formation utile à sa future fonction de reine, puisqu’elle alliera l’étude des sciences politiques à l’histoire, donc la mise en perspective historique des événements.

A cette occasion, des images de la princesse ont été prises au Lincoln College et dans un certain nombre de lieux incontournables de la ville d’Oxford, le lundi 27 et le mardi 28 septembre 2021.

La Princesse Elisabeth se promène devant le Lincoln College dans Turl Street. En arrière-plan, on peut voir l'entrée de la bibliothèque du Collège.
La Princesse Elisabeth se promène devant le Lincoln College dans Turl Street. En arrière-plan, on peut voir l'entrée de la bibliothèque du Collège. - Bas Bogaerts

En moyenne, chaque collège d’Oxford accueille 44 jeunes par an, la concurrence pour y entrer est donc rude. C’est au terme d’une sélection que l’on est admis au Lincoln College. Et la princesse « a conclu avec succès les épreuves d’admission ». A savoir : une première acceptation de son dossier sur la base de ses résultats antérieurs, de son CV… ; puis une épreuve écrite en histoire « anonymisée », précise-t-on ; et enfin, un entretien avec le professeur chargé des admissions (« tutor »).

A ce stade, on ne sait pas si elle poursuivra cette formation au-delà du bac de trois ans, en tentant un master.

La Princesse Elisabeth boit un café dans un bar près du Lincoln College.
La Princesse Elisabeth boit un café dans un bar près du Lincoln College. - Bas Bogaerts

Notons encore qu’Elisabeth kotera, comme tous les étudiants de première année, sur le campus de l’université. Et qu’elle y sera traitée comme ses camarades, nous assure Lydia Matthews, à l’exception des mesures de sécurité propres à son statut de future reine. Pour ce qui est du coût de ces études, l’inscription annuelle au Lincoln College revient à 28.370 livres pour un élève étranger (trois fois plus que pour un Britannique), soit 33.000 euros, auxquels s’ajoutent les 176 livres (205 euros) par semaine pour la chambre.

La Princesse Elisabeth rencontre des camarades de classe au « The Grove » du Lincoln College.
La Princesse Elisabeth rencontre des camarades de classe au « The Grove » du Lincoln College. - Bas Bogaerts

Lors de la séance photo, la princesse s’est adonnée au « punting », balade en barque sur la rivière Cherwell, un des passe-temps favoris des touristes, des habitants et des étudiants d’Oxford. Le punting est une tradition de longue date à Oxford. Les punts sont des barques en bois à fond plat. « Punter » consiste à faire avancer le bateau sur l’eau à l’aide d’une longue perche avec laquelle on pousse sur le fond de la rivière.

La Princesse Elisabeth et deux amies font du « punting » , une balade en barque sur la rivière Cherwell à Oxford. Le punting est une activité typique d’Oxford et Cambridge, les punts sont des barques en bois à fond plat.
La Princesse Elisabeth et deux amies font du « punting » , une balade en barque sur la rivière Cherwell à Oxford. Le punting est une activité typique d’Oxford et Cambridge, les punts sont des barques en bois à fond plat. - Bas Bogaerts

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Wafellman Fabienne, lundi 4 octobre 2021, 12:32

    Une jeune-fille moderne bien dans ses baskets. On lui souhaite de réussir ses études, comme à tout étudiant débutant cette année (et les suivantes).

  • Posté par Kanarek Yves, lundi 4 octobre 2021, 11:40

    On s'en fout!

  • Posté par Hichmeu Diums, lundi 4 octobre 2021, 4:32

    Pfff

  • Posté par Bibliotheque Jean De La Fontaine , lundi 4 octobre 2021, 10:16

    Moi aussi "pfff" :-)

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 4 octobre 2021, 9:04

    Pfff,quoi?

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko