Accueil La vie en pause

Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 570: le Thalys

Notre chronique hebdomadaire sur la nouvelle vie des Belges.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

La semaine dernière, il s’est passé un truc incroyable.

Rien de dramatique. Dans l’autre vie, ça aurait compté pour un incident, une contrariété, un petit stress. Mais dans celle-ci, on commence à s’y faire, tout est plus compliqué.

C’est un matin, dans le Thalys Bruxelles-Paris. Un Thalys bourré massacre, comme on dit – Le Larousse devrait penser à reprendre cette expression, bien dans le ton de l’actualité du déconfinement, des jauges, du pass, de l’angoisse sanitaire, etc. –, un Thalys plein à ras bord, tellement moite, suffocant et bruyant qu’on migre vers les strapontins, ces petits tabourets rabattables entre deux voitures, où on range les valises, où on a le droit de répondre au téléphone, bref où on vous fout la paix.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La vie en pause

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs