Accueil Belgique Politique

Politisation des opérateurs culturels: les conseils d’administration résistent

Non, les partis PS-MR-Ecolo ne se partageront pas aisément les conseils d’administration culturels qu’ils convoitent. Après un premier incident à Mons Arts de la Scène, il y aura match pour le Mundaneum.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Les trois partis au pouvoir en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) parviendront-ils à se distribuer les présidences et vice-présidences d’une bonne vingtaine d’opérateurs culturels de premier plan, comme ils en ont convenu lors d’un accord secret de gouvernement le 4 mars dernier (Le Soir du 19 août) ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par RENARD Michaël, lundi 4 octobre 2021, 7:33

    C'est beau la Politique. On croit que les politiciens oeuvrent pour la population, que nenni ! Toujours à placer les pions là où il faut. Bon, on avait l'habitude avec PS-MR et consorts et maintenant ECOLO depuis quelques temps qui s'y met. Ce serait, quand même, con de ne pas profiter du système. En fait, dans le semblant de démocratie que nous avons. La différence entre démocratie et dictature c'est : "La dictature, c'est 'ferme ta gueule' ; la démocratie, c'est 'cause toujours'." (Jean-Louis Barrault)

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs