Accueil Société

A Leuven, des caméras qui ciblent les sportifs inquiètent le gendarme de la vie privée

Durant 3 ans, des caméras vont traquer les mouvements des sportifs dans l’espace public « pour améliorer les politiques » en la matière. Le projet, qui a l’ambition de s’exporter ailleurs en cas de succès, divise. Et attire l’œil suspicieux de l’Autorité de Protection des Données.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Courez, vous êtes filmés ». Telle pourrait être le slogan – ou le message d’avertissement – de l’expérience-pilote menée par la ville de Louvain et l’administration régionale Sport Vlaanderen, appelée « Smart Sporting Cities ». Le principe ? Jusqu’en 2024, des caméras dites « intelligentes » installées depuis peu dans deux espaces publics urbains vont filmer et analyser les pratiques sportives des habitants en extérieur. Et ce dans le but, disent ses promoteurs, d’améliorer les politiques publiques de sport en plein air.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 4 octobre 2021, 17:38

    Comment le petit frère de Big Brother pourra-t-il reconnaître un sportif pressé en tenue de ville ? Mais peut-être est-il plus important de fliquer tout qui traverse le parc, sans aucune distinction…

  • Posté par Bartet Guy, lundi 4 octobre 2021, 21:15

    En lisant posément l'article, on comprend que ce système ne vise pas les sportifs patentés, professionnels, membres d'une fédération par exemple, mais madame et monsieur tout le monde en train de fréquenter des lieux destinés au sport. Donc vous et moi si d'aventure nous fréquentions ces lieux

  • Posté par Leman Bernard, lundi 4 octobre 2021, 14:23

    Si je suis totalement contre ce type de procédé et la dérive hallucinante dans laquelle nous sommes ( on montre la Chine comme un Etat de contrôle ....mais on en est pas loin ici non plus )......il est à mettre également en perspective que la plupart d'entre nous se connecte via les réseaux sociaux qui sont une manne monstrueuse d'informations sur les us et coutumes de chacun mais également que la plupart d'entre nous souscrive à ce type de contrôle continu en étant connecté jour et nuit par la 4G de leur téléphones et les notifications continuelles d'un nombre incalculable d'applications.....et donc du traçage presque minute par minute des déplacement de chacun..... A mettre donc en perspective de cette volonté sportive dont parle l'article.

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 4 octobre 2021, 13:41

    Je l'ai dit et répété à l'ennui : Si les intentions étaient bonnes & pures au départ (caméras, stockage des données; etc.); car cela devait NOUS permettre d'améliorer notre vie et de réduire la criminalité >>> nous voyons aujourd'hui un DÉTOURNEMENT dans les "pratiques & usages" de ces outils : On rajoute un tas d'applications et de fonctionnalités; NON PRÉVUES et NON VOTÉES au départ (voyez les nouvelles fonctions des portiques autoroutiers ... annoncés pour taxer les camionneurs étranger ou repérer les voitures volées au départ ... et maintenant pour détecter la "taxe kilométrique" ; le zizi à l’air ; etc. !). Ne dit-on pas que « l’enfer est pavé de bonnes intentions » ?

  • Posté par Smeesters olivier, lundi 4 octobre 2021, 11:10

    C'est ridicule mais dans l'air du temps. Après les voitures, après les vélos... maintenant on va s'attaquer aux coureurs... attention aux excès de vitesse !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs