Accueil La Une Belgique

Prisons: la CGSP ne veut pas suspendre cette grève pour le côté humanitaire

Michel Jacobs, le secrétaire fédéral CGSP prisons s’est dit ouvert pour débloquer la crise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Michel Jacobs, le secrétaire fédéral CGSP prisons, était interviewé par Bertrand Henne sur La Premiere ce matin. Il s’est dit ouvert pour débloquer la crise : «  Je ne suspendrai pas cette grève pour des raisons humanitaires mais je suis prêt à tout faire pour trouver une solution durable. C’est comme ça qu’on réglera les problèmes  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel-Julien Renette, mercredi 11 mai 2016, 9:27

    Traduction: comme j'ai un emploi privilégié, j'irai jusqu'à baisser mon pantalon pour conserver mes "acquits" et la parcelle d'autorité que j'exerce sur les autres. C'est cela, le syndicalisme actuel, courir plus vite que sa base pour ne pas se laisser dépasser et ainsi justifier son existence. Moi d'abord, les prisonniers et leur famille ensuite. A sa place, je me méfierais quand même lorsqu'il y aura des sorties de prison des détenus actuels.

  • Posté par Mathieu Colmant, mercredi 11 mai 2016, 9:00

    Traduction : Les prisonniers, on s'en fout, on veut pouvoir prendre notre café pendant notre temps de boulot.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs