Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Philippe Clement après le nul de Bruges dans le Topper:«Il nous a manqué ce petit supplément d’âme»

Le Sporting d’Anderlecht et le Club de Bruges ont partagé l’enjeu 1-1 dimanche après-midi dans leur match au sommet de la 10e journée de championnat de Jupiler Pro League

Temps de lecture: 2 min

P hilippe Clement, êtes-vous satisfait de ce partage arraché à Anderlecht ?

Non. Comme Vincent (NDLR : Kompany) je pense. Et pour différentes raisons. Ce dimanche après-midi, ils nous a toujours manqué ce petit extra, ce supplément d’âme dont on a souvent su faire preuve ces derniers temps. On a montré de belles choses par moments mais ce ne fut pas suffisant, certainement au cours d’une première période où on a souvent été pris de vitesse sur notre côté gauche. On était mieux organisés après le repos mais il nous a manqué de jus par moments, notamment en fin de match. On doit encore progresser à ce niveau, certainement lors des matches qui suivent une prestation européenne de milieu de semaine. Au bout du compte, cela reste un partage finalement assez logique à mes yeux, dont on se contentera volontiers.

Peut-on attribuer votre manque de fraîcheur ou de créativité à la fatigue née de votre match de Ligue des champions à Leipzig ?

Non, je ne veux pas parler en ces termes parce qu’on veut briller en Europe, être champions et remporter la Coupe de Belgique si possible. Dans cette optique, on doit être prêts à jouer tous les trois jours et, dans ce cas-ci, la période de repos a été largement suffisante. On doit pouvoir faire face à cela. Je le répète : on était juste dans un jour moins bien.

Ne pensez-vous pas que Noa Lang veut trop en faire dans les matches au sommet au point d’être perturbé par une quantité de facteurs extérieurs comme ses propres qualités techniques ou les réactions du public adverse ?

Oui, j’ai trouvé cela aussi ce dimanche. N’oublions pas, toutefois, que Noa est un joueur très jeune (NDLR : 22 ans), qui veut se montrer et parfois trop en faire. Kompany a connu cela ici avec son « process ». Je l’avais prévenu avant le match et j’en discuterai plus longuement avec lui quand il reviendra de ses obligations internationales. Ce n’est pas de l’arrogance ou de la volonté de mal faire parce qu’il s’agit d’un joueur qui est toujours à l’écoute et veut apprendre. Mais parfois, il faut qu’il apprenne à canaliser ses émotions, à se concentrer davantage sur son jeu et sur le collectif sans prêter attention au monde extérieur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir