Accueil Sports Cyclisme Route

Philippe Gilbert: «Florian Vermeersch, c’est un grand talent»

Florian Vermeersch, la belle éclaircie belge de Paris-Roubaix.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Philippe Gilbert (29e à 7’26’’ de Colbrelli) a bouclé son Paris-Roubaix avec le sourire, salué par la foule du vélodrome qui scanda son nom comme s’il avait gagné ou presque. Un sourire qui se justifiait par rapport à sa propre course. « J’étais venu dans l’idée de me faire plaisir, avec ce dossard numéro un, de profiter du public aussi et ce fut le cas, même si j’ai manqué de chance dans les moments décisifs de la course. L’essentiel, c’est que l’équipe Lotto a bien géré cette épreuve, comme nous l’avions décidé dans les plans. J’aurais d’ailleurs bien aimé être avec les trois (Van der Sande, Vermeersch et Sweeny) ! Cette échappée est partie un peu bêtement, dans un faux plat montant, mais c’est souvent comme cela à Paris-Roubaix. Elle s’est en tout cas développée au bon moment car elle a perturbé les idées de beaucoup de favoris jusqu’au bout. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs