Accueil Sports Cyclisme Route

Paris-Roubaix: Mathieu van der Poel a couru comme il aime le faire

Il a terminé 3e.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ce lundi, dans la famille Van der Poel, père et fils peuvent comparer leur palmarès respectif en se regardant dans le blanc des yeux. Adrie (62 ans) et Mathieu (26 ans) ont tous deux accroché une troisième place au bout de Paris-Roubaix, à trente-cinq ans d’intervalle. En 1986 (succès de Sean Kelly), le paternel en était alors à sa 4e participation ; ce dimanche, le cadet des fils de cette famille à la génétique généreuse était lui projeté pour la première fois sur ces infernaux pavés, qui martyrisent tous les muscles du corps et punissent le moindre moment de relâchement. On ajoutera pour compléter le tableau généalogique que le papy, Raymond Poulidor, avait lui terminé 5e d’un Paris-Roubaix remporté, en 1962, par Rik Van Looy.

Ces données statistiques laissent pourtant Mathieu van der Poel de marbre. Le Néerlandais ne vit, ne roule, ne souffre, ne respire que pour la victoire, se fichant des accessits comme un poisson d’une pomme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs