Accueil Société

La Vivaldi a dépensé 20 millions d’euros pour des tests covid jamais effectués

L’année dernière, 20 millions d’euros ont été dépensés par le gouvernement pour des tests covid qui n'ont jamais été effectués.

Temps de lecture: 1 min

L'année dernière, notre gouvernement a dépensé près de 20 millions d'euros de l'argent des contribuables pour des tests covid qui n'ont jamais été effectués. C'est ce qu'écrit Het Laatste Nieuws ce lundi. De Morgen rapporte également l’information.

Afin de fournir une capacité de test suffisante pour notre pays, le gouvernement fédéral a décidé l'année dernière de mettre en place une plateforme de tests. Au sein de huit universités, des « superlaboratoires » ont été construits à une vitesse fulgurante, chacun d'entre eux pouvant traiter 7.000 tests par jour. Ces laboratoires étaient dirigés par des experts tels que le professeur Herman Goossens (UZ Antwerpen) et Emmanuel André (UZ Leuven).

720.000 euros par mois

Le gouvernement a convenu avec eux de payer un montant mensuel fixe, quel que soit le nombre de tests effectués. Cela représente 720.000 euros par mois ou 8,64 millions d'euros sur une base annuelle. Pour cela, il était prévu qu'au moins 2.000 tests soient traités chaque jour. D'après une question parlementaire de la N-VA et une enquête de Het Laatste Nieuws, il semble que ce n'était que rarement ou jamais le cas. Les laboratoires ont ainsi reçu 19,7 millions d'euros de compensation pour des tests qu'ils n'ont jamais effectués.

À lire aussi Coronavirus: les promesses d’une pilule anticovid pour freiner la maladie

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, lundi 4 octobre 2021, 17:28

    Youhou!?!? Manu Dédé (MonChichi pour les intimes).... t'as pas un ou 2 tweet à ce sujet ?... Enfin, soyons de bon coeur, ces 20 mios ne sont in-fine qu'un "financement" détourné de nos Univ... C'est moins grave que les 30 mios pour des mafiosi libanais qui nous ont fourni des masques même pas bons pour Carnaval...

  • Posté par Van Oystaeyen Damien, lundi 4 octobre 2021, 8:48

    Quand le gouvernement ne prévoit pas assez de capacités pour faire face à une crise, c'est un scandale. Quand le gouvernement prévoit trop de capacités pour faire face à une crise c'est un scandale. C'est avec ce genre d'articles mettant la pression sur les décideurs que le stock de masques acquis lors de l'épisode précédent de grippe aviaire n'a pas été renouvelé. Il est facile de critiquer par après qu'on a pris des mesures qui se sont avérées inutiles. Mais le jour où on en a vraiment besoin, ce n'est plus disponible... N'a t'on rien appris de cette crise? Que veut on? Un système sanitaire qui ne coûte pas trop cher mais qui soit incapable de faire face à une augmentation des cas ou avoir des surcapacités qui coûtent un peu mais qui permettent de faire face? Continuer avec ce genre d'articles et on retournera à un système qui fait des économies mais qui ne tiendra pas face à la prochaine crise.

  • Posté par massacry olivier, lundi 4 octobre 2021, 21:24

    L'article, il est vrai peu claire et qui ne se fait l'echo d'un autre du HLN, ne critique pas la mise en place des labos des universités pour faire face à l'afflut des test, mais précise que leur financement prévu était assortit d'une règle, condition de ce financement, à savoir la réalisation de 2000 tests au minimum par jour. Or il semble que ce seuil n'était pas toujours atteint. Aussi il ne me semble pas déplacé de revoir les sommes allouées. Un deal est un deal ! L'urgence de la crise ne doit pas être un prétexte à des " abus". nb: je précise que je suis un fervent défenseur de nos universités belges.

  • Posté par Jean Luc, lundi 4 octobre 2021, 9:54

    Vous avez parfaitement raison, et c'est une preuve supplémentaire que les journalistes n'ont pas de cerveau.

  • Posté par Bresart Jeanpol , lundi 4 octobre 2021, 8:30

    Pourquoi n’avoir pas utilisé les labos existants et expérimentés ? Quitte à gonfler leurs moyens.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko